Maxence expose ses "Etats d'âme"

Il n’a fallut que quelques mois pour que le jeune riomois Maxence commence à se faire un prénom. Il a découvert la peinture en hommage à Beethoven, alors qu’il devait interpréter la Sonate au clair de lune au piano. Depuis, cet autodidacte, qui va faire son entrée dans le Larousse 2012 des artistes contemporains, multiplie les expériences et s’amuse au gré de différentes techniques. L’une de ses dernières trouvailles est de transformer un tableau en oeuvre phosphorescenteMahler. Un travail à découvrir jusqu'au 28 octobre, rue Soubrany à Riom, dans les locaux de Manaud Architectes (www.maxence.pro).

Fabrice MINA


LE P'TIT AIGUILLON... soigne ses états d'âmes

Comme beaucoup de ses collègues journalistes, P'tit Aiguillon a du mal à résister aux plaisirs d'un jeu de mot. Et l'exposition proposée par Maxence rue Soubrany à Riom (voir notre précédente édition), offrait une occasion de titrer sur les états d'âmes du jeune peintre riomois.

Sauf qu'hier il a réalisé qu'il s'est fait prendre à son propre piège : l'intitulé de l'expo (Etat Dames) cachait déjà une subtilité lexicale. P'tit Aiguillon se rassure comme il peut : il a réussit à débaptiser l'artiste pour évoquer les états d'âme d'Eric...

LE P'TIT AIGUILLON


La Montagne

agrandir l'image